JE NE VEUX PLUS ETRE JEUNE ET CON

Il y a une question qui me trotte dans la tête depuis quelques temps. En fait elle a débarqué lorsque j’ai commencé à organiser mon anniversaire. Je me suis demandée ce que j’avais vraiment envie de faire, ce que j’avais envie de partager avec mes amis. La cuisine, la décoration, la musique, et tout ce qui fait un anniversaire en somme, il fallaitque je sache, il fallait que je prépare. Et c’est pendant ces débuts de préparatifs que je me suis rendue compte que mes envies avaient changé. C’est dur de ce rendre compte sur le coup, que nous avons plus les mêmes attentes, les mêmes désirs. Moi je l’ai appris il y a peu, alors qu’à peine un an plus tôt, j’étais comme tout mes autres amis. Je voulais faire la fête, sortir jusqu’à plus d’heures, me saouler, beaucoup, à la bière, trainer dans les bars, les rues, les places, les parcs, ou tout ce qui pouvait accueillir des gens comme nous. En fait, je crois que c’est ce que veut faire tous jeunes, plus ou moins. Profiter de ces seuls instants de liberté, quitte à faire n’importe quoi.

IMG_0408.JPG

Le changement a dù arriver lorsque j’ai pris mon indépendance. J’ai soudain eu un appartement à entretenir, des responsabilités, des vrais, comme l’argent à gerer, les courses, les tâches ménagères, l’administratifs. J’ai compris  ce moment-là, que ma vie changerait, que je le veuille ou non. Avoir ma propre maison, c’était un petit but dans ma vie. J’adore voir ma mère préparer la maison avant de recevir quelqu’un, de courir dans la cuisine pour faire le repas, de cogiter de sa recette pour un repas de famille. C’était comme un mini-rêve, de me mettre enfin à sa place. A moi de faire mes preuves, de préaprer ma table, mes repas, et ma maison. J’ai envie d’être une maitresse de maison, de m’asseoir dans mon canapé avec un verre de vin dans la main, et une assiette de fromage sur la table basse (simple exemple, évidemment, mais vous avez compris l’idée ?) Je n’ai plus envie de devoir prévoir je ne sais combien de litre d’alcool parce que ce soir je veux boire, je ne veux plus manger uniquement des pizzas et des chips.

IMG_0401.JPG

Suis-je juste grognon, ou est-ce parce que je grandis ? Je n’ai pas l’impression d’être une haigrie qui ne souhaite plus faire la fête, mais plutôt rester chez elle, seule. Non, je pense juste vouloir autre chose dans ma vie, tourner une page. Bien sûr, le changement n’opère pas seulement sur les diners et les soirées d’anniversaire, ça va plus loin que ça. Ca touche mes relations, mes envies, mes projets et mes angoisses. J’ai des craintes, évidemment, comme à chaque fois que le changement arrive, mais c’est important, c’est avancer, se remettre en question, et apprendre à s’écouter. A toutes celles qui changent, petit à petit, écoutez-vous et faites ce que vous avez vraiment envie de faire. Ne vous contraignez pas sous prétexte que vos amis (ou autre) n’ont pas la même vision des choses. Vieillir, c’est une belle chose, une cose incroyable qui vous arrive soudainement, et qui change votre regard.

PS: Je ne juge en aucun cas le comportement des jeunes, j’ai été moi-même jeune et conne, faites vos expériences, testez-vous autant que vous pouvez et que vous voulez, et laissez la vie vous portez vers de nouvelles aventures (mais ne vous mettez pas en danger quand même hein)

cropped-11990667_1626672084275552_2771646723502343382_n.png

Publicités

13 Comments

  1. Je m’y retrouve aussi un peu, je ne sais pas si c’est lié, mais j’ai envie de changement dans ma vie en ce moment.
    Quel âge as tu? Perso, je l’appelle la crise de la vingtaine, et je suis en train d’écrire un article à ce sujet.. :)
    Bisous!

    Aimé par 1 personne

  2. C’est marrant comme je me retrouve dans tes écrits.. J’ai plus « envie » de « faire la fête », enfin si j’ai envie, mais j’ai pas envie de finir à 6h du matin ivre morte et faire la loque tout le lendemain, j’ai envie d’être plus posée, être pompette et me souvenir de ma soirée le lendemain. Profiter du lendemain à peu près normalement. J’ai envie d’inviter, faire des repas d’amis, faire bon chic bon genre. Je grandis, je le sens, et parfois encore malheureusement, pour voir encore mes ami(e)s et parce que Chérie n’a pas encore grandi autant que moi (…), je me force le samedi soir à être jeune et conne, quitte à être triste et énervée.

    En tout cas, lire ton article m’a fait beaucoup de bien.
    Des bisous.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est pas simple de grandir plus vite que certain… Moi j’ai la chance d’avoir un copain plus vieux qui a dit au revoir à l’alcool très tôt, mais je suis sûre que ta compagne peut totalement comprendre ton point de vue.
      Je suis contente qu’il t’ait apporté quelque chose, alors.
      Je te fais plein de bisous ma belle !

      J'aime

      1. Eh bien du coup pour la première fois vendredi dernier elle a fait sa soirée toute seule, j’ai siroté ma bière avec une copine (oui, j’aime pas encore le vin par contre), elle s’est couché tard et moi tôt. J’ai pas trop apprécié la soirée, mais je sais que je l’aurai encore moins apprécié si je l’avais suivi !
        :)

        Aimé par 1 personne

  3. Bienvenue dans le monde des adultes ou chaque chose à une conséquence (bonne ou mauvaise).
    Pendant toute notre adolescence on rêve de devenir adulte mais quand on y arrive c’est beaucoup moins drole 😄
    On est moins impulsif, et on est moins dans la démonstration… mais crois moi c’est tt aussi bien que d’être jeune et con 😆

    Aimé par 1 personne

Tu me laisses un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s