CULTIVER SES MAINS

Je vous l’avez dis que je reviendrais! Je prends mon temps, c’est une routine un peu saccadée, mais j’y arrive, petit à petit. Vous savez quand on a pris l’habitude de rentrer chez soi, et de ne plus penser au blog, à ses articles, à son planning de sortie, c’pas simple de retrouver ce rythme. C’est pourquoi je me suis dis que j’allais changer un peu. Vous n’aurez plus qu’un article dans la semaine. Ca m’évite de me mettre trop la pression en me disant qu’il faut absolument que je publie un billet. J’espère que ca vous va comme ça, c’est un espèce de deal entre nous. Moins d’article, mais plus de qualité! Et maintenant passons à l’article du jour!

IMG_2492.JPG

Il se trouve que dimanche soir dernier, j’ai eu une révélation. J’étais en train de regarder des vidéos, je trainais dans mon canapé, et je suis tombée sur un anti-swap. Si vous ne connaissez pas le principe de l’anti-swap, c’est génial : on s’envoit un colis, mais on a l’obligation de ne rien acheter. On remplit donc son colis avec du fait-main, ou alors avec ce qu’on avait déjà chez nous. Ca pousse à la créativité, à la découverte de nos petites astuces du quotidien. C’est une façon de préférer les petites attentions à grandes, et j’ai tendance à penser que c’est les petites, les meilleures. Bref, j’étais en train de regarder ça, et j’ai eu le déclic. Je ne fais jamais d’activité manuelle chez moi. Je ne dessine pas, je ne fais pas de couture, ni même de cuisine (la tâche revient à mon amoureux) Pourtant, depuis toujours l’homme construit, l’homme dessine, l’homme frabrique. Or, j’ai l’impression que l’artisanat, et quand je parle d’artisanat, j’évoque la création manuelle, et bien on le perd. On utilise des écrans et des appareils, et on oublie de cultiver nos mains, de réaprendre ou de continuer à s’en servir.

C’est pourquoi je me suis lancée au défi de créer, de dessiner, de coller, de retrouver la joie des travaux pratiques. Il faut savoir que je ne suis pas du tout manuelle à la base. Je me considère comme une personne qui dessine très mal, qui n’est vraiment pas douée de ses mains. C’est pour cela que je ne me suis jamais proposée dans les écoles d’art ou les prépas, je savais que je n’avais pas le niveau. Je me suis toujours dis que j’étais faite pour parler d’art et non pour en faire. Mais en me penchant sur la question, j’ai trouvé ça débile. La créativité et le talent, ca se cultive, ca s’apprend. Ca demande du travail, de l’exercice. On ne nait pas génie de l’art, ce n’est pas inné, d’ailleurs rien n’est inné. Alors pendant un mois, je vais cultiver mes mains, et on verra si j’ai progressé, si j’ai aimé ce défi ou alors si j’ai très vite abandonné. Et je vous encourage à vous lancer aussi ce défi. Déjà parce qu’on pourra partager nos créations nos progres et nos difficultés sur les réseaux sociaux (#lescopainscultivent) et puis aussi parce que c’est un retour au source, c’est une manière de se trouver, de voir ce qu’on peut faire, et je suis sûre qu’on peut faire des trucs magnifiques et incroyables! On se retrouve donc dans un mois pour le bilan. Je vous embrasse, prenez bien soin de vous d’ici là.

11990667_1626672084275552_2771646723502343382_n-2

ON CONTINUE L’ARTICLE?
FACEBOOK     TWITTER     INSTAGRAM

+snapchat : les_c0pains

Publicités

Tu me laisses un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s