YSL : L’HYMNE A L’AMOUR DE LESPERT

Deux ans déjà que Yves Saint Laurent est sorti, la grosse bête de Jalil Lespert, réalisateur également de la série Versailles ou plus récemment du film Iris. Deux ans et pourtant j’ai encore envie de faire couler de l’encre pour ce film, j’ai encore envie de m’exprimer, de faire ma propre analyse comme pour défaire ce nœud de ressenti qui tourbillonne dans mon ventre depuis son visionnage.

Ce qui m’a sauté aux yeux, c’est cet amour omniprésent, bienveillant ou destructeur, que le film essaye de mettre constamment en lumière. Et si le film est en trois actes, moi j’y vois trois stades de l’amour, trois couches qui s’entassent, et qui se découvrent à mesure que le film avance. Le premier véritable amour, celui qui a fait naître YSL, et celui qu’on retient le plus, c’est l’homme amoureux de mode. Une passion devenue métier, si grandissante dans sa vie qu’elle en est devenue sa raison d’être. La première partie ne traite que de ce trait, de ce petit génie qui rajeunit les robes, une star montante d’une autre maison de couture. Mais elle traire surtout de sa peur de ne plus pouvoir exercer, de ne plus pouvoir créer. C’est un premier palier, plutôt superficiel puisqu’il nous parait évidemment qu’un tel homme soit aussi amoureux de son travail. Mais cela reste tout de même un amour discret, presque secret car jamais Pierre Niney n’interprète YSL comme un mégalo.

tumblr_niwgtjJH7n1u76qaao1_540

L’amour des excès est un moteur de toute la dernière partie du film. Une sexualité libérée, une consommation de drogue et donc l’apparition d’une violence nouvelle chez YSL, mais aussi l’explosion de sa carrière et de sa réputation, tous ces facteurs font de lui un homme nouveau, aussi bien dans le privé que dans son travail. C’est la renaissance d’Yves Saint Laurent. Il va débrider les codes, faire de la femme une puissance à elle toute seule, tandis que lui s’émancipe dans sa vie d’homme sans barrière ni limite. Mais ce qui apparait comme bienveillant aux premiers abords se retrouve être des plus destructeurs chez le protagoniste. Dans ce film, on assiste à la descente aux enfers d’un homme qui pensait survivre à tout et à tous. Seul perdure son art toujours aussi sacré, un autre exemple de cet amour qu’il porte à la mode et à l’élégance, comme il le dit si souvent. Il y a donc cet amour pour le toujours plus dans cette dernière partie: les soirées, la cocaïne, le sexe et la décadence,  mais c’est une thématique qu’on retrouve aussi dans la première heure du film. Yves Saint Laurent est dépeint comme un homme passionné, et qui par définition, aime entièrement ou n’aime pas du tout. Il sera un amoureux excessif toute sa vie.

tumblr_ni56tcHJPV1qzxeqqo1_r4_500.gif

 

Qu’on reconnaisse ce trait comme un défaut ou une qualité, on ne peut pourtant pas nié que Yves Saint Laurent, lui au moins aimait de tout ce son être, et ce qu’il arrivait à mieux le faire, c’était aimer les autres. Le film est entièrement basé sur une relation, celle qui survivra à Yves et à Pierre, c’est sa plus grande histoire d’amour. Lespert a choisi de parcourir la vie du créateur en passant en revue les relations entre chaque personnage. L’amour fou d’un jeune créateur qui veut prendre son envol, et d’un collectionneur d’arts et d’artistes qui l’aidera à réaliser son rêve. La complicité de Yves et de son modèle fétiche, Victoire. C’est la seule femme qu’il aurait voulu épouser, l’unique femme de sa vie. Et puis l’amour pulsion, avec le dandy Jacques, un plaisir éphémère qui ira avec toutes ses autres pulsions et sa deuxième vie. On dévoile les beaux moments, et l’amour qui se dégage de sa vie, mais aussi les trahisons, les déchirements et la solitude parfois qui rythma sa vie. tumblr_nk5c3lvRLv1t0d0fyo2_500

 

 

Je t’embrasse,
Charline

 

 

Publicités

Tu me laisses un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s